TPN-29-04-2015

The Petshop News: FLASH SPECIAL


Monsieur Licot McCaille est de retour!

Le mari de notre célèbre productrice d'oeufs, Coquette Madame Chapeau, avait disparu depuis plus d'un an dans des circonstances inconnues. En février dernier, Monsieur Licot McCaille s'était rendu dans le monde des humains afin d'y promouvoir les oeufs de sa femme. Il n'en était jamais revenu, laissant Madame Chapeau seule avec ses deux enfants Poulicroc et Nuggets.
La famille fort chagrinée a néanmoins réussi à surmonter cette douloureuse épreuve. Sa femme a d'ailleurs mis sur le marché une gamme spéciale d'oeufs de luxe "Coq Licot" en sa mémoire.

Les oeufs "Coq Licot"


Cependant, hier dans la nuit, le Portail Terre-Mer* s'est activé, le signe d'une intrusion dans le Royaume Lps provenant du monde extérieur et le matin, au levé du soleil, un son depuis longtemps oublié, a réveillé les habitants du pays: le chant du coq!
Monsieur Licot McCaille était de retour! Certes, fort amaigri mais vivant!
Quelle joie pour le pays! Sa femme et ses enfants en ont eu les larmes aux yeux et Monsieur Licot et Madame Chapeau ont décidé de se remarier pour fêter leurs retrouvailles.

M. Licot McCaille à son retour près de la Porte Terre-Mer


Monsieur Licot McCaille nous a conté ses péripéties. A peine arrivé dans le monde des humains, notre coq national s'est fait kidnapper tellement il était beau pour servir de mâle reproducteur dans un élevage industriel illégal de poules pondeuses. M. Licot nous raconte avec tristesse l'état de santé des poules qu'il a côtoyé durant un an.

"Elles étaient maigres, fatiguées de pondre et déplumées tellement elles étaient nombreuses dans les cages. Par manque de place, elles étaient tellement proches les unes des autres que le frottement a fini par faire tomber leurs plumes. Elles m'ont dit n'avoir jamais vu la lumière du jour, certaines étaient devenues complètement folles.
Je ne voulais pas jouer mon rôle de coq stimulateur de ponte car je voulais partir de cet endroit sordide. Mais le poules m'ont dit que si je ne servais à rien, les hommes me remplaceraient par un autre et m'enverraient à l'abattoir. Les poules et moi avons donc pactisé. Je faisais le beau afin de stimuler les pontes et j'élaborais un plan d'évasion, les poules tenaient bon et pondaient le plus qu'elles pouvaient. J'étais le seul à pouvoir me déplacer devant les cages. Aussi, j'ai étudié et observé tous les mouvements des hommes: nettoyage, nourrissage, vaccinations, arrivées et départs des camions de récolte des oeufs. Il a fallu beaucoup de temps pour connaître le planning exact et répétitif des éleveurs et pour trouver le bon plan d'évasion. J'ai étudié le mécanisme d'ouverture des cages, repéré les accès au monde extérieur. Il a fallu que je parlemente avec des centaines de poules pour que nous soyons synchronisés et organisés le jour J. Et un beau jour, le plan d'évasion fut au point. Nous avons choisi le jour de la visite du vétérinaire.
Dix poules ont fait diversion après que le vétérinaire m'ait examiné et vacciné, simulant une bagarre et des malaises. Il fallait que le vétérinaire soit concentré sur une partie précise de la pièce, loin de moi. J'en ai profité pour m'éclipser de ma cage. J'avais, entre-temps, becqueté un barreau de ma cage, il ne manquait plus qu'un bon coup de bec et le barreau céda. Je m'éclipsai et me rendis dans le local technique et attendis le départ du vétérinaire. Les éleveurs l'accompagneraient et lui offrirait un café à la ferme, loin du bâtiment des poules. Le moment venu, j'appuyai sur le bouton d'ouverture des cages et nous pûmes nous évader. Ce ne fut pas simple. Certaines poules savaient à peine marcher, d'autres eurent très peur de la nature, chose inconnue à leur yeux. Nous bénéficiâmes de la complicité du chien de la ferme qui nous laissa passer sans aboyer.
Les poules sont restées là-bas, dans une forêt et moi je suis revenu. J'ai cherché longtemps l'accès à un Portail mais j'y suis arrivé! Je suis content d'être de retour dans notre monde merveilleux auprès de ma famille."  

En exclusivité, nous vous avons publié quelques photos du mariage très privé de nos deux volailles préférées.




* consulter la page "Royaume Littlest Petshop pour plus d'infos ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire