TPN-30-12-2014

THE PETSHOP NEWS Mardi 30 décembre 2014


LA GRIPPE H5N8: 1er CAS MAMMIFERE!

La grippe aviaire H5N8 qui a récemment franchi nos frontières a fait sa première victime mammifère. Un jeune renard, éleveur amateur de poules a succombé ce matin à la grippe. Deux jours auparavant, il avait été contraint d'euthanasier ses poules atteintes de la maladie et devenues violentes. "Que vais-je donc manger à Noël?" avait-il soupiré devant nos caméras.
Aujourd'hui, c'est un village entier qui tremble. "La maladie va-t-elle tous nous tuer?" se demandent les mammifères. Le CERVA, le centre d'études et de recherches vétérinaire et agrochimique ne peut pas encore nous fournir de réponses à l'heure actuelle. Néanmoins, il semblerait que seuls les animaux détenteurs de volailles et les volailles elles-mêmes, soient réellement en danger. Nous vous rappelons que la grippe H5N8 est transmise par les canards sauvages. Il est donc vivement recommandé de confiner vos poules et de manger les canards que vous croisez, amis carnivores. Amis volailles, restez bien cloitrés dans vos poulaillers. L.K.

UN GRAND PAS POUR LE BIEN ÊTRE DES HUMAINS

Ce jeudi, la Commission Europénne a voté une nouvelle loi concernant la surface minimale requise pour la détention d'humains. Il s'agit d'un grand pas en avant pour le bien-être des hommes. En effet, auparavant, détenus dans des tubes , debout et muselés (photo ci-dessous), ils ont maintenant la possibilité de se coucher sur une surface plus grande et paillée. Ils doivent être démuselés deux heures par jours pour pouvoir exprimer leur comportement de commérage. Ils doivent aussi être détenus côte à côte pour sentir la présence et l'odeur rassurante de leurs congénères. Les enclos doivent être peints dans des couleurs douces afin de stimuler leur intellect.
Les scientifiques de l'EFSA ont démontrés que ces nouvelles mesures diminuent le stress, augmentent le potentiel de production et améliore l'état de santé de nos amis les hommes. "Ils sont moins fatigués, plus gais et produisent plus" nous confirme le premier agriculteur européen à s'être adapté à ces nouvelles normes (voir 2ème photo). L'Europe veut montrer l'exemple.
Pour rappel, à l'attention de nos concitoyens herbivores, frugivores, piscivores et insectivores, une femme peut fournir 10 litres de lait par jour, de la viande, des jeunes et des cheveux qui permettent à nos concitoyens à fourrure atteints de cancer ou de maladies de la peau de vivre en toute dignité. Les hommes, moins souvent élevés sont surtout fournisseurs de viande de qualité. L.K.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire